Rendez-Vous du Développement Durable n°14


Samedi 3 avril 2010
VERGERS ET BIODIVERSITE

Titre : « Vergers et Biodiversité ou comment entretenir un verger de manière écologique ?»

Intervenants :
  • Monsieur Michel JACQUEMIN Président des « Croqueurs de pommes® » de Lorraine présente son association et les techniques d’entretien écologique d’un verger.
  • Suivi du témoignage de Madame Anne PARDIEU de l’Ecole Primaire Maurice et Katia KRAFFT sur les actions pédagogiques autour des ruches de l’école accompagnée de Monsieur Francis COULAUD apiculteur à Houdemont.

Résumé

Le Rendez du Développement durable a rassemblé une trentaine de personnes pour la conférence au foyer Gaston Lelièvre.
La visite commentée des coteaux a permis de découvrir l’etang du Fonteno, puis le verger communal avec les explications fournies de M. JACQUEMIN et de terminer par les ruches de l’école avec les commentaires de Mme PARDIEU et M. COULAUD.



Introduction

En introduction quelques réflexions et pistes d’actions sont présentées par Paul MOUGEL conseiller municipal délégué au Développement Durable .
  • Les Enjeux des coteaux :
    • Il existe un potentiel de nature, de biodiversité, de balades de proximité, de cultures fruitières, de jardins,…
    • Une production locale à souteni,
    • Un besoin de nature d’écologie. 
  • Les Atouts des coteaux :
    • L’Ecole primaire engagée sur les ruches avec l’aide d’un apiculteur,
    • Des habitants commencent à défricher,
    • Un verger communal à valoriser,
    • Des bénévoles volontaires, des associations intéressées.


Trois propositions

  • Un chantier de bénévoles dit « Chantier Nature »
    • Au départ « Faire un entretien printanier des sentiers »
    • Associer les habitants dès le départ du projet de réhabilitation du coteau,
    • Les faire participer à l’entretien des sentiers, du verger communal,
    • Et ainsi de constituer un groupe de volontaires.
  • Un recensement de la biodiversité
    • Lancer un observatoire de la biodiversité
    • Observatoire : faune, oiseaux, flore,
    • Prise de conscience de la nature en ville,
    • Une manière d’associer les jeune,
  • Un groupe de travail
    • Mettre en commun les idées, les initiatives,
    • Réunir les acteurs autour de la table,
    • Accompagner les actions : l’observatoire de la biodiversité, stages de taillage - greffage, journée de la cueillette des pommes,…


En résumé, il s'agit de :

  • Protéger le patrimoine naturel,
  • Développer la Biodiversité,
  • valoriser progressivement les vergers.


LES VERGERS


L’association les « Croqueurs de pommes® » a été crée en 1978 à MONTBELLIARD suite un hiver rigoureux et un fort verglas. Il y a 280 adhérents en Lorraine, l’association anime des fêtes, recense les espèces de pommes, fait la promotion des variétés anciennes, contribue à l’éducation du public. Il existe de nombreux noms pour une même variété de pommes.


Bonnes pratiques :

  • La taille :
    • La taille s’effectue en hiver avant la remontée de la sève, avant la fin mars, sinon les tailles risquent d’épuiser l’arbre.
  • Les greffes :
    • Les opérations de greffes sont réalisées un peu avant la montée de la sève, et en dehors des périodes de coup de froid.
    • Il existe 200 techniques de greffes, l’association en diffuse 4 à 5 seulement.
    • Pour les greffes, s’appuyer sur des sillons de un an, au bout de 4 à 5 années, l’arbre peut être planté dans un verger.
    • Les porte-greffes sont à base :
      • soit de merisier pour les cerisiers,
      • soit de l’espèce des mirabelliers, pêchers, quetschiers, pruniers,
      • soit de poiriers, soit de pommiers.

Conseils

  • Ne laisser plus les pommes au pied des arbres, emmener les à un artisan spécialisé dans le jus de pommes( Saizerais et Moivrons ).
  • N’abîmer pas les pieds des pommiers avec les rotofils (coupe herbes) qui tranchent les écorces et freinent définitivement la croissance des arbres.
  • Le seul traitement conseillé des arbres fruitiers est le traitement d’hiver, ainsi qu’un badigeonnage des troncs avec de la chaux. On peut aussi mettre des pièges à phéromones.


Pour aller plus loin

Des adresses pour se renseigner : Le site des Croqueurs de pommes : www.croqueurs-de-pommes.asso.fr



LES RUCHES


L’Ecole primaire de Houdemont est propriétaire d’un rucher, construite par les élèves et exploité avec l’aide d’un apiculteur local. L’école produit depuis l’année dernière son miel et le vend lors de la fête de juin.

Voir le site WEB de l'école Katia & Maurice Krafft : www3.ac-nancy-metz.fr/eco-maurice-et-katia-krafft-houdemont/2006/

L’exposé de Madame PARDIEU, professeur des écoles à Houdemont illustre les enseignements délivrés à l’école Katia et Maurice KRAFFT. Un exposé particulièrement dynamique avec un écran tactile de grande dimension.



Voici un petit extrait de sa présentation :

Le savez vous ?

  • Une cuillère de café de miel représente le travail de toute une vie de 50 abeilles.
  • 1 kilo de miel ‘est 6000 abeilles qui butinent 5 500 fleurs et parcours 150000km… - 150 000km c’est 4 fois le tour de la terre ou la moitié du chemin entre la terre et la lune  ! -
  • 80 % des plantes sont pollinisées par les abeilles, 10 % par le vent Les ¾ de la production fruitière en dépendent.
  • 60 à 80 % des colonies qui disparaissent en Amérique du Nord et 25 % en Europe, c’est le syndrome d’effondrement actuel. Il est donc urgent de faire quelque chose !
Ensuite Monsieur COULAUD apiculteur à Houdemont montre à l'écran, grâce à une petite caméra,  le travail des abeilles sur l'un des cadre de ruche apporté spécialement.


Bonnes pratiques :


Et un conseil : Ne jamais approcher une ruche de face, c’est la piste d’envol des abeilles



Pour aller plus loin