Rendez-vous du Développement Durable N°16


 Jeudi 10 juin 2010
NUIT DE LA CHAUVE-SOURIS

Titre : La nuit des chauves-souris

Intervenants : Monsieur Yannick CHASSATTE Chargé d’étude sur la Protection du patrimoine naturel et environnement à l’association CPEPESC Lorraine


Résumé

  • Le Rendez du Développement durable a rassemblé plus d’une cinquantaine de personnes pour participer à la conférence de Yannick CHASSATTE.
  • A la suite de la conférence, le groupe est allé vers 21 heures 30 observer les chauves souris dans le village, à l’étang du FONTENO, dans les parcs, etc. Grâce à un détecteur d’ultrasons, trois espèces de chauves-souris ont été identifiées sur HOUDEMONT. Il en existe probablement 7 ou 8 espèces.
Cette nuit de la chauve-souris s’inscrivait dans le cadre de l’année mondiale de la Biodiversité. En introduction, la ville a présenté l’observatoire de la biodiversité lancé à cette occasion. L’idée est simple : recenser la faune et la flore sur le territoire de la commune.
L’après midi les élèves de l école primaire Maurice et Katia KRAFFT étaient venus voir l’exposition et écouter les explications du conférencier. C’est plus de 120 enfants qui ont répondu au quiz, certains sont revenus le soir avec leurs parents.
 



Le saviez-vous ?

  • Les chauves-souris sont les seuls mammifères volants.
  • Leur durée de vie est de 40 années.
  • Elles se dirigent à la vue et grâce à leur ouïe. Pour localiser les insectes, elles émettent des ultra sons. L’écho est perçu et analysé instantanément.
  • Les chauves-souris allaite un seul petit par an.
  • Ce sont des animaux sociaux, quelques femelles gardent les petits.
  • Les chauves-souris chassent sur de grandes distances et peuvent se rendre à 10 km de leur habitat chaque nuit, et consommer jusqu’à 600 moustiques chaque nuit.
  • Leur progression s’effectue dans la forêt, ainsi une coupe de bois ou route peut freiner leur avancée.
  • Leur habitat est différent l’hiver où elle hiberne dans des cavités grottes, anciennes mines… alors qu’en été elles logent dans les toitures d’anciennes bâtisses ou des arbres selon les espèces.
  • Leur position « suspendue à l’envers » ne consomme pas d’énergie, au contraire le décrochage nécessite un effort.
  • En hiver, leur cœur bat deux fois par heure.



Des espèces protégées

Toutes les espèces de chauves-souris sont protégées.
Leurs habitats fait l’objet d’un attention particulière. La cause principale de leur disparition est d’abord la pose d’obstacles pour accéder à leur gite : grillages, jointure en ciment, ou suppression telle que la démolition d’une ruine ou d’un arbres mort. Ensuite sont en cause les produits toxiques des charpentes, ou les insecticides des champs et des jardins souvent absorbés par les insectes.
Les chauves-souris sont les témoins vivants d’une nature en bonne santé. Elles sont intégralement protégées par la loi.



En Lorraine et à Houdemont

On compte 22 espèces de chauves-souris en Lorraine et au moins 3 espèces à Houdemont (Identifiées le jour de la conférence avec le détecteur d’ultra sons).
Quelques espèces assez communes, présentes sur une grande partie de la Lorraine:
  • La Pipistrelle commune, la plus fréquente, comme dans quasiment toutes les villes et villages.
  • La Pipistrelle de Nathusius, espèce migratrice,
  • La Sérotine commune, fréquente et plus massive,
  • La Noctule commune et la Noctule de Leisler (grosses chauves-souris qui volent tôt et haut dans le ciel, dès que les martinets sont rentrés, les Noctules sortent, parfois, en été il y a encore une belle lueur du jour et on peut les observer à loisir).
  • A priori les deux Oreillards (gris et roux) espèces difficiles à différencier, elles ont des moeurs plutôt forestières (surtout le roux) et un profil très sympathique (les oreilles font plus de la moitié du corps) Le Vespertilion de Daubenton, espèce fréquente des milieux humides, des cours d'eaux, rivières, il  « pêche » littéralement les insectes au-dessus de l'eau
  • Le Vespertilion à oreilles échancrées espèce qui craint les éclairages publics



Bonne pratiques vis à vis des chauves-souris

  • Maintenir les accès aux gites en laissant des ouvertures.
  • Conserver des arbres creux.
  • Créer des gites artificiels en bois et les mettre dans des arbres ou bâtiments.
  • Traiter les charpentes avec des produits non toxiques.
  • Limiter les nuisances dans les grenier en étendant une bâche plastique au sol , ce qui permettra de recueillir le Guano de Chauves Souris, excellent engrais pour le jardin.
  • Les signaler au CREPESC.



Pour aller plus loin

  • pour se renseigner :
CPEPESC Lorraine
Parc de loisirs de la Forêt de Haye
54840 VELAINE-EN-HAYE

  • Des adresses signaler des chauves-souris en difficultés ou des colonies
SOS chauves-souris 03 83 23 36 92
 

  • Des références de sites Internet
www.cpepesc.org
www.cren.lorraine.com