Rendez-vous du Développement Durable N°49

Jeudi 9 octobre 2014 à 20h en Mairie

 
"LE SOLAIRE THERMIQUE OU PHOTOVOLTAÏQUE
LEQUEL CHOISIR ?"

 


 

INTERVENANTS

Pierre ADAM, expert de l'Agence Locale de l'Energie et du Climat Nancy Grands Territoires

 

RESUME
 

Le Rendez-vous du Développement Durable sur le solaire, une énergie renouvelable accessible aux particuliers, a rassemblé une vingtaine de personnes.

Pierre ADAM a présenté les différentes énergies renouvelables disponibles pour les particuliers, comme le chauffage au bois et les pompes à chaleurs. Ensuite, une description détaillée des deux dispositifs solaires a été présentée. C'est à dire les avantages et inconvénients des capteurs solaires thermiques pour produire de l'eau chaude sanitaire et des capteurs photovoltaïques pour la revente d'électricité.

Solaire Thermique :

"Le dimensionnement d'une installation thermique dépend du nombre de personnes à la maison. Chaque français consomme en moyenne 33 litres d'eau chaude sanitaire par jour. Une surface de capteur de 2 à 3 m² suffit pour deux occupants" indique le conférencier. "'Mais cette production gratuite du soleil ne couvre pas les besoins en hiver, il sera nécessaire de compléter par un appoint au bois, gaz ou électricité".

Solaire Photovoltaïque :

L'exposé sur le photovoltaïque, en deuxième  partie, fit l'objet de nombreux échanges parfois passionnés. Plusieurs habitants de Houdemont en possession d'une telle installation ont pu comparer leur production électrique et la rentabilité de leur système. "Les tarifs de revente du KWh s'amenuisent et la rente annuelle qui était de 1 800 € il y a quelques années, est passée à 700 €", dit un participant. Si bien que la question de l'autoconsommation se pose à présent. En effet, la production d'électricité pourrait subvenir à sa consommation de base correspondant à celle du réfrigérateur, du congélateur, d'une box.

Les discussions se sont prolongées au-delà de la table ronde. Il reste vraiment à inventer un modèle pour l'utilisation des capteurs solaires dans nos maisons.