2 Allée Gaston Lelièvre - 54180 HOUDEMONT

Horares d'ouverture

Contact

gallery
 



 
Arrondissement de Nancy
Canton de Jarville
2 289 habitants
Superficie de 362 hectares
Altitude de la Mairie : 250 mètres

 
Plan de Ville
 
webmaster

Bref historique de Houdemont



On sait que l'Abbaye de Clairlieu, fondée en 1150 par le Duc Mathieu ler, qui régna de 1139 à 1176, reçut de celui-ci et d'autres seigneurs, des terres dans la campagne environnante. C'est ainsi que les moines Cisterciens possédaient à Houdemont, terres, prés, maisons, bois.

En 1240, Hugues III de Vaudémont, confirme la cession faite par les Abbés de Clairlieu à Gauthier d'Épinal de tout ce qu'Ébalus, son frère, avait donné à ladite abbaye, en fief à Houdemont, moyennant un cens de 3 réseaux de blé et 2 d'avoine (résal de blé - 1,172 hectolitre, d'avoine : 1,740 hectolitre). Après quelques recherches nous sommes convaincus que ce Gauthier d'Épinal est le célèbre Trouvère Lorrain dont il nous reste quelques chansons Il descendait d'Ebalus, dit le gros,qui vivait encore en, 1226. Celui-ci était le fils de Gauthier d'Épinal et de Hildegarde, dite Comtesse, vivant vers 1135.

La filiation directe, des chevaliers d'Épinal, ne remonte pas au-delà, mais on peut supposer que cette famille était issue de Gauthier d'Épinal, qui,fut tué en 1067, par les Bourguignons, en défendant Épinal, alors possession des évêques de Metz. Avec Gauthier le poète seigneur d'Houdemont, s'arrête la branche des chevaliers d'Épinal. La branche aînée prit le nom d'Acraignes (Frolois) et la cadette, de Méréville. Gauthier eut 2 enfants :Adeline qui épousa en 1259, Liébaut, sire de Bauffremont, et Simon, chevalier seigneur de Bouzainville, en 1277, père de jean de Germiny, sénéchal de Lorraine. On ne sait si Gauthier vécut longtemps à Houdemont.

En 1267, Franckes de Longwy devient seigneur de ce fief, à la suite de Geoffroy de Martinvelle.

De 1389 à 1393, le 19e Abbé de Clairlieu, s'appelle jean de Houdemont, non pas parce qu'il est noble, mais parce qu'il est originaire de notre village. Son beau-frère Houllons Bagay et son épouse Katherine, reconnaissent par lettre du 20 novembre 1400, devoir à l'abbaye, trois gros (un gros de Lorraine 24 deniers ou 2 sous ou 2 sols) de cens annuel et perpétuel, payable à chaque St-Martin d'hiver (11 novembre) redevance gagée sur un pré, sis au ban de Houdemont, lieu dit "en giron" pour célébrer l'anniversaire de jean III, jadis abbé de Clairlieu et de jean Bemier, père du dit jean.

En 1457, jean de Buzey possède ban et finage de Houdemont. En 1520-21, la peste décima la population, le duc diminua l'impôt de 8 florins, sur les 38, que "ceux de Houdemont devaient pour l'aide ordinaire"

En 1617, les chanoines de la Collégiale de SaintGeorges, obtinrent la permission d'ériger des pressoirs banaux à Vandoeuvre et Houdemont. (A noter à ce sujet que, d'après les documents d'archives, il y avait, en 1810, 32 ha de vigne à Houdemont, soit environ 1/1 0 du territoire).

En 1625, Catherine de Rennel, veuve de jean de Baillivy, seigneur de Houdemont, Conseiller d'état du Duc Charles IV, donne ses "reversales" à ses enfants, pour ce qu'elle possède à Houdemont.

De 1627 à 1635, Jacques Callot, le graveur, demeura au château de Houdemont, puis à sa mort, c'est sa veuve Catherine Kuttinger qui en hérita. Celle-ci se remaria deux fois, une première fois avec jean Garnier, médecin du Duc Charles IV, puis avec jean Mouchot qui décéda en 1667. Catherine Kuttinger resta à Houdemont jusqu'à sa mort en 1679. Sa nièce, Catherine de Villacourt, hérita de ce domaine et se maria avec Nicolas Fournier, Baron de Nydeck.

En 1707, c'est Antoine de Soreau qui acquit ce fief. Antoine de Soreau, issu d'une noble famille de Brabant, s'était attaché en Allemagne, au futur Duc Léopold 1er, qui régna de 1697 à 1729. Il prit part à 14 campagnes, et accompagna le Duc dans ses opérations en Hongrie et sur le Rhin, au service de l'Empereur du Saint Empire Germanique, en qualité de capitaine des Cuirassiers de Palfy, commandés par le général Sapicha. Le Duc Léopold l'anoblit, le 4 octobre 1698, et le nomma 1er maître d'hôtel, le 13 janvier 1699. En 1704, le Duc lui abandonne pour 40 000 francs seulement, que de Soreau prit sur la dot de sa femme Charlotte Georgette du Buisson d'Happoncourt, les terres et la seigneurie de Domrémy.

En 1711, le Duc Léopold quitte Lunéville avec sa famille, pour se réfugier à Houdemont chez Monsieur de Soreau. En effet, une épidémie de petite vérole avait emporté en quelques jours, 3 de ses enfants, Louis prince royal, Gabrielle Charlotte et Élisabeth Charlotte.

Antoine de Soreau meurt à l'âge de 60 ans, le 26 avril 1714. Le Duc Léopold crée une baronnie à Houdemont pour Madame de Soreau, en 1719. Celle-ci meurt à Plombières, le 11, juillet 1728, à l'âge de 5 1 ans. Elle fut inhumée aux côtés de son époux, dans le chœur de l'église de Vandœuvre. C'est Louis de Soreau, leur fils qui reprit la seigneurie. Il se noya accidentellement en décembre 1736, près du lac de Maron, et son corps ne fut retrouvé qu'après six jours de recherches.

La famille de Soreau garda ce fief jusqu'en 1811. Marie Anne de Soreau, veuve de François Louis de Bourcier du Pinguet, céda ses propriétés à Louis Nicolas de Fiennes.